Quatre nuits, trois lieux d'exception, plus de quarante artistes et un public au rendez-vous !

TROIS INEDITS

«Nuits sonores Journey» avec sa programmation politiquement engagée et très variée a été saluée notamment par la prestation de Labelle.

La fraîcheur Sud-Africaine du «QGOM OH!» avec leur énergie communicative et la complicité sur scène avec la So Watts.

La Résidence Artistique avec Cubenx (label Infiné) et BoogzBrown (Electropicales Booking) qui s’est terminée en apogée avec un rendu très dense, intense et poétique. Un mélange de 2 styles de musique pour une très belle création, après 10 jours de résidence à la Cité des Arts.

LES TEMPS FORTS

Matias Aguayo qui a lancé cette 10ème édition par son show à l’ancien hôtel de ville de Saint-Denis le mercredi 2 mai. Sa présence scénique a totalement envouté cette soirée.

L’Indian Oecan Hub et le PRMA, avec des professionnels du domaine de la musique éléctronique, pour des journées pro très suivies. De nombreux acteurs locaux sont venus présenter leurs projets et ont pu avancer dans leurs démarches artistiques.

Anetha, qui a fait le closing de vendredi soir, en captant son pubic dès les premières notes et qui l’a délivré après 2 heures de set intenses.

LE FINAL

Carl Craig (300 000 followers sur facebook) de l’école dite «techno de Détroit» nous a offert un final d’anthologie dans ce fanal à la scénographie spectaculaire avec ses grands écrans led intéractifs réalisés par Stage OI.

A VENIR

Infiné music x Electropicales : une compilation électro-maloya sous le grand label Infiné en octobre. Nous restons dans cette démarche de construire des ponts entre les continents et valoriser le travail du vivier très riche des artistes locaux.

Electropicales Soundsystem à Saint-Denis et Saint-André afin d’apporter de la musique dans les quartiers sur la base historique des soundsystems jamaicains.

La Résidence, tous les 1er jeudi du mois à la Souris Mécanik (3 bassins) afin de donner à des artistes locaux l’opportunité de se produire, d’avoir des photos et enregistrements pour constituer un «book» et avancer dans leurs projets.

Une Carte Blanche donnée à un artiste réunionnais dans les locaux historiques de la CEPAC .