Le vendredi 4 mai : 01H00 -02H00

Le Palaxa - Cité des Arts

Nous accueillons le Roi Assaya, son vrai nom, sous le titre exotique de « Tropikal Camel », qui voyage et collectionne les musiques traditionnelles d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, recompose ses influences dans un genre Future Bass music et techno chamanique. Sous le label Shouka, il revoit totalement l’héritage de la musique Arabe, version déconstruction / reconstruction sonore expérimentale.

En découle naturellement des sonorités arabisantes, tribales mais décomplexées pour une techno dansantes et enivrantes. Jean Louis Brossard, le mega boss des Transmusicales disait de lui : « Il m’a envoyé un mix et j’ai su immédiatement que c’était avec lui que je voulais finir les Trans, le dimanche matin ». Cet artiste finira certainement torse nu comme il en prend l’habitude, performer scénique en transe pour débiter au micro des lyrics hip hop. Le Roi va rugir.

On aime

L’effervescence du collectif et le foisonnement de projets inhérent. Et puis le Boukan records résonne tellement local qu’ils devraient se sentir comme à la maison à La Réunion.

Vous adorez

Les mix arabisant, des artistes engagés pour qui la musique est un message politique et sert d’éveil des consciences.

Anecdote

« Il m’a envoyé un mix et j’ai su immédiatement que c’était avec lui que je voulais finir les Trans, le dimanche matin, explique Jean-Louis Brossard, programmateur des Trans Musicales de Rennes, où Tropikal Camel se produit sur la scène du Parc Expo dans la nuit du 3 au 4 décembre, de 5h à 6h30. C’est à cet horaire que j’avais aussi fait jouer Acid Arab ou Awesome Tapes From Africa : c’est la fin du voyage, le final pour les warriors. »

Ils en parlent

TRAX SOYOUZ MUSIC

Ecouter

Vous aimez ? Partager !